26.8 C
Paris
août 14, 2022
World Africa Magazine
Sm. Mpondo Etame
DécouvertesEconomie

Développement local de Lendi : Mpondo Etame en maitre d’œuvre

Toutes les actions menées par cet homme depuis qu’il est assis le trône de la chefferie traditionnelle de 3ème degré de ce village situé dans le 5ème arrondissement de Douala, démontrent de la plus belle des manières qu’il de la trame des chefs constructeurs et adeptes du développement.

Quand on parle du village de Lendi qui est l’un des 23 Villages du Canton Bassa de l’arrondissement de Douala 5eme, dans l’imagerie populaire, c’est le phénomène de la vente de terrain et plus particulièrement celui des doubles ventes qui traverse les esprits. Mais c’est vivre dans le passé. Car si certains ont vécu ce genre de situation, si certains en ont été victimes, depuis l’intronisation de S M Mpondo Etame en qualité de chef de 3ème degré de ce village, bien des choses ont changé et surtout ont évolué dans le bon sens : celui qui mène vers la modernité, vers le développement de tous et de chacun. Ce, grâce à la vision d’un homme qui a pensé œuvrer dans le prolongement de l’idée mise en forme par l’Évangéliste de regrettée mémoire  Nsongue Diboto Thomas né en 1884 et qui s’est poursuivie à travers les actions menées par l’un de ses fils lui aussi Évangéliste et maitre de Chorale, Kouoh Nsongue Essaie née le 26 juillet 1922 et décédé le 10 Mai 1994. L’évocation de son nom renvoie à l’œuvre gigantesque qu’il a commise à la communauté urbaine de douala en sa qualité de chefs d’atelier de menuiserie.

Vint alors Joseph Mpondo Etame qui, conscient de ce que le développement et la modernisation peuvent apporter à sa localité, s’est aussi inscrit dans cette logique de la recherche du  bien-être pour la localité de Lendi limitrophe aux villages Ngoma, Logbessou, Ndogmbè 2 et constitué de 5 foyers à savoir: Log Bayog, Log Kemba, Log Kouma, Log Kwassi, Log Mbounga.

Si la chefferie traditionnelle a toujours renvoyé à la tradition justement, ce n’est pas pour autant qu’on ne doit pas y associer des idées nouvelles se rapportant au modernisme. C’est ainsi qu’ayant pris en compte la position géo-spatiale et attractive de son village que SM Joseph Mpondo Etame s’est mis en droit d’y apporter sa touche personnelle. Sous son impulsion, d’un hôpital, d’un marché. Mais Lendi, c’est davantage l’implantation d’une micro-finance qui permet aux populations de pouvoir bénéficier des services bancaires, pais aussi d’être à même de réaliser d’autres infrastructures en y empruntant de l’argent. Joseph Mpondo Etame a aussi jugé urgent de construire un complexe sportif doté des infrastructures pour la pratique du football, du basket-ball et d’une salle de gymnastique. Ce qui aura pour finalité, la stabilisation et la sédentarisation des jeunes de cette localité quelque peu attirés par les mirages du centre urbain de Douala. C’est d’ailleurs dans ce registre que s’inscrit aussi la viabilisation des espaces sur lesquelles pourront être construites des villas d’habitation individuelle à l’image des logements sociaux qui seront bénéfiques aux nombreuses populations qui affluent dans cette localité.

Avec une telle vision, Joseph Mpondo Etame ne peut qu’être adulé par ses sujets. Ce d’autant plus qu’il reste très proche d’eux et à leur écoute permanente dans la perspective de matérialiser leur désidérata. Il est certain que c’est du fait de cette vision en voie d’implémentation qui est à l’origine de la reconnaissance à lui faite par la Convention panafricaine des médias qui lui a décerné un prix il y a quelques temps.

Signature Grace Engome

Related posts

Un moteur de développement du commerce international

Editorial

Douanes camerounaises: Évolution haussière des recettes émanant des dossiers contentieux

Editorial

148ème session de la commission d’approbation des dossiers contentieux

Editorial

Laissez un commentaire