9.2 C
Paris
février 5, 2023
World Africa Magazine
ActualitésVitrine

Coopération Cameroun-France : Celestine ketcha courtes et S.E Marchand s’accordent les violons

L’histoire d’amour entre la France et le Cameroun ne s’achèvera certainement pas quand on connait les rapports économiques, socio-culturels et même historiques qui lient les deux nations. C’est la raison pour laquelle Madame le ministre du développement urbain et de l’habitat a reçu le nouvel ambassadeur de France au Cameroun en audience. La continuité dans le bon sens du terme, voilà ce qu’on pourrait retenir de cette rencontre historique entre le virevoltante ministre camerounais du développement urbain et de l’habitat, travailleuse infatigable et le nouvel ambassadeur de France au Cameroun S.E Marchand.

En effet, et cela s’est clairement ressenti dans les échanges cordiaux entre les deux illustres personnalités, il s’agit principalement de la poursuite de la collaboration entre le pays de Molière et le gouvernement du Cameroun, notamment pour ce qui concerne le financement de l’Agence Française de Développement( AFD) mais également des chantiers qui relèvent du programme C2D urbain capitales régionales, de la section urbaine de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen, du projet de construction de la voie de contournement de la ville de Yaoundé et d’autres grands projet d’envergure qui concerne de manière spécifique le ministère dont Madame Célestine Ketcha Courtes a la charge. Tout au long de l’échange avec le représentant de la France, elle a tenu a rassuré et à apporter toutes les garanties de la bonne gouvernance qui est faite dans les financements de la France et qui de manière significative participent de la transformation et de la durabilité des villes au Cameroun. Dans la pléthore de sujets évoqués, l’ambassadeur français a dit qu’ils ont évoqué des sujets « concrets », puisqu’il s’agit de faire un état des questions d’urbanisme, du développement des villes. Ils ont également mis en exergue les questions sur l’exode rural puisque beaucoup de personnes quittent désormais les campagnes pour s’installer dans les villes. Pour l’ambassadeur, il est donc question que les villes puissent donc bénéficier des infrastructures nécessaires qui vont permettre à ce qu’elles s’adaptent à cette nouvelle ruée populaire des personnes vers les grandes agglomérations. Dans cette mouvance, la France travaille depuis belle lurette avec le ministère camerounais de l’urbanisme et de l’habitat afin de mettre en place de grands projets notamment celui de « capitales régionales » qui est axé sur le choix de cinq grandes métropoles camerounaises dans lesquelles il sera question de développer au maximum des travaux de voiries, de services publics, d’infrastructures. Ce sont donc des sujets parmi tant d’autres qui ont mis sur la table et qui ont connus des discussions constructives entre Madame le ministre et l’ambassadeur de France au Cameroun. Le meilleur que l’on peut espérer c’est de voir cette kyrielle de projets voir le jour afin que les villes camerounaises puissent retrouver leur éclat pour le bien-être des populations camerounaises mais aussi et surtout pour le rayonnement du Cameroun sur le plan International.

Grâce Engome

Related posts

Sud-Ouest : 1207 téléphones portables et accessoires saisis par la brigade mobile des douanes de limbé

Editorial

Facilitation des échanges et mobilisation des recettes : La Dgd et la Sgs se concertent

Editorial

Reconnaissance: Samuel Ivaha Diboua honoré par la presse

Editorial

Laissez un commentaire