12.9 C
Paris
mai 30, 2024
World Africa Magazine
CultureEconomie

Développement à Bekoko: Entre modernité et détermination

Le premier festival socio culturel de la chefferie de Bekoko se tiendra du 17 au 18 Mars prochain

Le fait est à mettre à l’actif de l’autorité traditionnelle, Chief Nguime Ekollo, ancien maire de Dibombari.
Quand on parle de la localité de Békoko dans le département du Moungo, région du littoral, qui partageant une longue limite avec le département du Wouri, on se réfère le plus souvent à la commercialisation des produits vivriers issus des champs et plus particulièrement du « miondo » et du vin blanc cueilli des palmiers. Mais c’est faire une analyse biaisée de cette localité située dans la commune de Dibombari, sur la route reliant Douala à Mbanga et à 15 km au Sud-ouest du chef-lieu communal Dibombari. Elle est proche de l’échangeur point de départ de la route nationale 5 (axe Douala-Bafoussam) sur la route nationale 3 (axe Douala-Limbé).
Mais à y voir de près, on se rendra bien vite compte du travail de sape qu’effectue le chef de ce village, avec la participation de l’ensemble de la population. Loin d’être une simple localité de transit, satellite de la ville de Douala, Bekoko, plus le temps passe, vibre au rythme de la modernité. Un fait auquel le village ne pouvait d’ailleurs echapper au regard non seulement de sa proximité d’avec la ville de Douala, mais davantage avec la vision de développement qu’imprime son chef en la personne de Nguime Ekollo. Grâce à ce guide, ancien maire de Dibombari, le village affiche un visage de plus en plus reluisant à travers des actions de développement qui y sont entreprises. Bekoko dispose désormais de forage pour procurer de l’eau potable, l’électrification est effective. Et du fait de sa proximité avec Douala, on y a procédé à des lotissements qui donnent une autre dimension au village et qui sont un signe des temps. C’est en raison certainement de cela que le gardien des traditions ne cesse de multiplier de causeries éducatives en faveur de ses sujets afins que ceux-ci ne se laissent berner par les prédateurs fonciers de plus en plus présents dans la localité.
Pour conduire ces actions de développement, Chief Nguime Ekollo s’apuie certainement sur sa longue expérience de magistrat municipal. Car ce n’est un secret pour personne, aujourd’hui, si Dibombari affiche fière allure, c’est en grande partie dû à l’impulsion qu’il y a donné.
A travers la première édition des journées des journées socio culturelles et économiques de Bekoko, les festivaliers auront la possibilité de se connecter aux traditions ancestrales et de partager leurs expériences autour des conférences – débats avec des thématiques aussi riches que variées sur l’aménagement du territoire, la citoyenneté responsable, la culture d’entrepreneuriat et de développement. Le rendez vous est donc pris à bekoko du 17 au 18 mars 2023

Related posts

Assemblée nationale-projet du budget Minduh : Ketcha Courtes oriente l’enveloppe de 118 milliards 200 millions vers de nouveaux projets

Editorial

DEUXIÈME PHASE DE CONSTRUCTION DU PORT EN EAU PROFONDE DE KRIBI

Editorial

Performances quantitatives de la Dgd : Le secteur des douanes du Sud-ouest montre la voie

Editorial

Laissez un commentaire