19 C
Paris
octobre 6, 2022
World Africa Magazine
Economie

Performances quantitatives de la Dgd : Le secteur des douanes du Sud-ouest montre la voie

Au 31 aout 2022, il compte parmi les deux secteurs à avoir un taux de réalisation au dessus de l’objectif de recettes, soit 176,3%.

863,9 milliards, C’est l’objectif annuel de recettes qui avait été assigné à la Direction Générale des Douanes par la Loi des Finances. En hausse de 1,4% (+11,6 milliards de Fcfa) par rapport aux réalisations de l’exercice 2021 et de 7,4% (59,2 milliards de FCFA) par rapport à l’objectif de 2021. On se souvient que l’objectif initial était de 903,9 milliards de Fcfa et qu’il a a été réajusté à la baisse pour tenir compte des effets de la crise ukrainienne et des retombées des différents Accords de Partenariat Economique. A cet effet, 66,1% de l’objectif annuel soit 570,7 milliards de Fcfa a été projeté pour les 08 premiers mois de l’année quand bien même l’activité douanière se soit déroulée dans un contexte marqué par des contraintes externes et internes : notamment l’affaiblissement de l’activité économique mondiale du fait des conséquences de la guerre en Ukraine au niveau international et localement, cela s’est traduit par la baisse du nombre de manifestes aux Ports de Douala et Kribi (-3,4%) ; des titres de transport déclarés pour la mise à la consommation (-6,8%) et des conteneurs à l’entrée (-8,4%) ; des importations en volume à fin juillet 2022 (-6,1 %) ; l’inflation généralisée. Ce qui ne devrait pas causer une entrave à la poursuite de la lutte contre la fraude commerciale et douanière par l’Opération Halcomi III ; le renforcement de la digitalisation des procédures de contrôle et de paiement des droits et taxes de douane ; l’accélération du processus de démantèlement tarifaire dans le cadre des Accords de Partenariat Economique (Ape) et la poursuite de la mise en œuvre du Programme Economique et Financier appuyé par un accord triennal de la Facilité Elargie de Crédit (Fec) et le Mécanisme Elargi de Crédit (Mec) du Fmi.


S’il a été constaté que sur des prévisions de 570,7 milliards de Fcfa, 564,0 milliards de Fcfa ont été réalisés, soit un taux de de 98,8%, on note surtout que le taux d’exécution budgétaire est en baisse de 2,2 points en glissement annuel, passant de 65,3% à 67,5%.


Secteur des douanes du Sud-ouest au top
En termes de réalisation des recettes, celle collectées proviennent des secteurs du Littoral I (65,2%), du Sud II (18,6%), du Littoral II (7,9%) et du Sud-Ouest (6,1%). 8 secteurs sur 12 ont accru leurs recettes par rapport aux 8 premiers mois de 2021 et deux secteurs ont des taux de réalisation au dessus de l’objectif de recettes. Les ecteur des douanes du Sud-ouest, en dépit de la situation politico-sécuritaire qui prévaut dans cette partie du pays, a réalisé 34 383,5 milliards de Fcfa, soit un taux de 176,3%. Ce qui est à encourager. Daniel Mongue Nyamsi et ses collaborateurs démontrant ainsi qu’ils ont toujours placé l’intérêt général au dessus des intérêts personnels. Ce qui fait que pour les quatre derniers mois de l’année pendant lesquels 299,9 milliards de Fcfa devront être mobilisés pour atteindre l’objectif des 863,9 milliards de Fcfa escomptés, le secteur des douanes du Sud-ouest devra une fois de plus jouer sa partition. En tout cas, à l’observation de l’organisation du travail mise en place par Daniel Mongue Nyamsi, l’objectif sera atteint.

Related posts

Coopération économique : La Banque Mondiale réitère son soutien au Cameroun

Editorial

Emmanuel Néossi : Un acteur essentiel pour le développement du Cameroun

Editorial

Grâce à l’application Cosmos, nous avons recouvrés d’importantes recettes douanières pour le trésor public.

Editorial

Laissez un commentaire