12.3 C
Paris
octobre 6, 2022
World Africa Magazine
Economie

Secteur Douanes sud-ouest : La brigade mobile des Douanes d’Ekok fait une belle prise

C’est une évidence qui ne fait pas l’ombre d’un doute, la contrebande reste un réel problème pour les échanges transfrontaliers entre le Cameroun et les autres pays de la sous-région Afrique centrale. Et C’est donc pour cette raison que le secteur douane de Limbé dans la région du Sud-Ouest n’économise sur aucun moyen pour tordre le coup à cette pratique à la moindre occasion. Ce fut le cas, il y’a quelques temps avec la saisine de 9000 comprimés de Tramadol saisies par cette brigade qui se déploie de la plus belle des manières. Les éléments de brigade mobile des douanes d’Ekok viennent donc de frapper un grand coup et démontrer une fois de plus que la douane camerounaise a encore comme on le dit trivialement du bon reste et surtout dotée d’une grande efficacité dans sa lutte contre la contrebande et la commercialisation des faux médicaments. Aussi, grâce aux actions concertées avec les éléments des forces de maintien de l’ordre de la ville balnéaire de Buéa, les contrebandiers, spécialisés dans la commercialisation des faux médicaments et surtout du Tramadol ont été saisis ainsi les 9000 comprimés qui certainement étaient destinés au marché noir et qui provenait du Nigéria sur une motocyclette. Il est par ailleurs important de rappeler que la cargaison était dissimulée sous des cartons d’appareils électroniques. Il faut aussi dire que cette saisine est la plus grande du genre depuis le début de cette année. Par ailleurs, des procédures ont été enclenchées pour déterminer la provenance de ces médicaments contrefaits à travers la rédaction d’un procès verbale qui va, en temps requis permettre de lancer une procédure judiciaire envers les contrevenants. Une situation qui est un vrai désastre quand on connait les difficultés économiques que le cameroun traverse. En effet, selon des chiffres et statistiques publiés, la contrebande et la contrefaçon font perdre à l’Etat du Cameroun et aux entreprises locales près de 200 milliards de francs CFA .

Un fait qui a permit aux autorités de s’armer de plus de viligence et de mettre en place un certain nombre de programmes qui permettent aujourd’hui de lutter avec plus d’efficacité contre ce fléau qui fait du mal à la stabilité économique du Cameroun et des autres pays frères en Afrique centrale. Limbé et plus particulièrement la région du sud-ouest ayant une frontière avec un pays comme le Nigéria fait donc face à cette contrebande de grande envergure, cependant grâce au chef secteur douanes de cette région, accompagné d’hommes nécessaires capable de faire le maximum pour tordre le coup à la contrebande, tous les jours on voit bien que les résultats de cette traque aux malfaiteurs de l’économie bat son plein avec des résultats visibles.

Related posts

Développement local de Lendi : Mpondo Etame en maitre d’œuvre

Editorial

Un moteur de développement du commerce international

Editorial

148ème session de la commission d’approbation des dossiers contentieux

Editorial

Laissez un commentaire