26.8 C
Paris
août 14, 2022
World Africa Magazine
Actualités

Distinction : Sa majesté Gustave Ebanda, de l’ombre à la lumière

Après quelques années passées sous le magistère de la mairie de Douala 5ème comme maire de cette importante commune de la capitale économique, « l’ami des artistes », comme il est appelé trivialement vient de se voir distinguer à la faveur de la fête nationale du 20 mai. La célébration faste du cinquantenaire de la fête nationale du Cameroun a permis au Président de l’organisation panafricaine des médias de féliciter certaines personnalités qui ont apporté des contributions importantes dans la marche en avant de l’Afrique et du Cameroun en particulier que ce sur le plan national que sur le plan local. Sur ce dernier aspect, celui qui a été mis au panthéon des personnalités anoblis par le Président de cette organisme international, cette pléthore qui n’est nulle autre que Gustave Ebanda a été un élu locale pendant de longues années au sein de l’exécutif communal de la commune d’arrondissement de Douala 5ème en tant que conseiller municipal, par la suite, à la faveur du décès de Francoise Foning, il a été élu maire de cette commune. Il a donc été de tous les combats pendant son séjour au poste de maire pour apporter sa modeste contribution dans l’amélioration des conditions de vie des populations de sa circonscription administrative. Son retour au-devant de la scène à travers cette distinction décernée lors du cinquantenaire du 20 mai dernier est la preuve évidente, s’il fallait encore le souligner de son implication non négligeable dans la vie de sa communauté. Au demeurant, devenu chef traditionnel dans son Ngombe natal, il continue à faire ce qu’il sait faire le mieux : rassembler, sensibiliser et conseiller ses populations. Très connu dans le milieu de la culture camerounaise, surtout par les artistes, il est évident qu’il continue dans cette passion de la culture. Cette distinction vient encore une fois de plus démontrer que cet organisme international reste à l’écoute et note de la plus belle des manières ceux qui se démarquent dans les activités et les attributions qui sont les leurs dans le cadre de leurs missions. Sa majesté Gustave Ebanda, ancien maire de la commune d’arrondissement de Douala 3ème et promoteur culturel ne semble pas déroger à la règle puisqu’à travers ce prix, il est clairement démontré que son travail a toujours été apprécié par celui-là même qui juge de la pertinence ou de l’opportunité de recevoir une distinction en de telles circonstances. En tant que chef traditionnel, il est désormais au contact de manière directe des populations et dans cette mouvance met tout en œuvre pour continuer le travail qu’il a débuté lors de son passage comme maire de la commune d’arrondissement de Douala 5ème .

Related posts

Audrey Chicot : Ma passion, la maintenance et la fabrication industrielle

Editorial

Fête de l’Etat unitaire : La douane du sud-ouest représentée

Editorial

Trajectoire : Emmanuel Ledoux Engamba en artisan de paix

Editorial