9.2 C
Paris
février 5, 2023
World Africa Magazine
ActualitésSanté

Santé publique : La douane camerounaise sollicitée

Dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet de création d’un centre d’excellence de l’Union Africaine pour les formations en Médecine Opérationnelle et d’Urgence Humanitaire, le secteur douane du littoral 1 a été le centre d’une rencontre importante de présentation de ce projet sous la direction du commandant de groupe actif qui représentait le chef secteur douane littoral 1. Vecteur important dans la prise en compte des actions du gouvernement de la république du Cameroun, les questions sur la santé et encore plus sur la formation des personnels de ce secteur apparaissent comme des leviers nécessaires pour permettre à la population de vivre de manière décente. C’est donc dans cette perspective que le pays de son excellence Paul Biya sous la tutelle de sa douane voit cela d’un bon ton de pouvoir être présélectionné pour abriter une école d’une telle envergure qui viendra, une fois de plus démontrer de la capacité du Cameroun à saisir les opportunités qui lui sont proposés pour être un pays charnière en zone africaine. Aussi, cette rencontre qui avait pour principal objectif de recenser les facilités, l’exonération et les privilèges diplomatiques de la possibilité de voir un tel projet s’implanter au Cameroun apparaissait comme une occasion importante. Présidé par Madame Diana LEKEAKA MBAL, commandant du groupement actif qui représentait le chef secteur douane du littoral 1, elle aussi été assistée dans cette réunion par des Responsables de la Sous-Direction de Gestion du Fret, et des Bureaux Principaux Hors Classe Douala Port 2 et 4, ainsi que 2 représentants du Port Autonome de Douala venus présenter l’offre logistique et technique du Port. Le groupe de travail de l’Union Africaine qui s’est donc séjourné au secteur douane du littoral 1 pour l’ « African Union Medical Training Center » a donc eu l’occasion de présenter de manière claire et succincte tous les contours de cet important projet qui va venir remettre le continent africain au même piédestal que certains autres continents comme l’Europe ou l’Asie qui dispose d’ores et déjà ce genre de centre. Le Cameroun, comme les cinq autres pays qui présentent leurs candidatures pour abriter cette école de référence dispose de tout le potentiel nécessaire pour damer le pion à ces pays. C’est la raison pour laquelle cette mission est venue au Cameroun personnellement pour le présenter dans un pays qui dispose de l’une des économies les plus résilientes en Afrique au sud du Sahara. Le projet a été reçu très favorablement par les responsables de l’administration douanière qui entend transmettre à qui de droit pour que toutes les diligences soient automatiquement enclenchés pour que le Cameroun puisse tirer clairement tirer son épingle du jeu et sortir gagnant pour abriter cette école, qui viendra certainement remettre le pays de Samuel Eto’o a un autre niveau en terme de prestige et de reconnaissance sur le plan sous régionale que continentale.

Related posts

Coopération Cameroun-France : Celestine ketcha courtes et S.E Marchand s’accordent les violons

Editorial

Trajectoire : Emmanuel Ledoux Engamba en artisan de paix

Editorial

Infrastructures touristiques et de Loisirs : B’ssadi galeries au dessus de la mêlée

Editorial

Laissez un commentaire