26.8 C
Paris
août 14, 2022
World Africa Magazine
ArchivesEconomie

Coopération économique : La Banque Mondiale réitère son soutien au Cameroun

Coopération économique La Banque Mondiale réitère son soutien au Cameroun

Le groupe de la Banque mondiale (BM) annonce l’accroissement de ses interventions au Cameroun à travers le lancement de nouveaux programmes de développement dans les secteurs de l’énergie, de l’éducation et des services. Le groupe de la Banque mondiale (BM) annonce l’accroissement de ses interventions au Cameroun à travers le lancement de nouveaux programmes de développement dans les secteurs de l’énergie, de l’éducation et des services. En séjour au Cameroun, jusqu’au 15 septembre prochain, le Mauritanien Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’ouest et centrale a annoncé la signature de quatre conventions de financement dun montant global de 426,3 milliards de FCFA, environ 766 millions de dollars. Ce financement viendra s’ajouter aux 927 milliards de FCFA (1,664 milliard de dollars) qui constituaient le portefeuille total de ses interventions et portera à 19 le nombre de projets actifs dans le pays. Selon Brettons Woods, cette visite du responsable pour l’Afrique de l’ouest et du centre «fait suite au sommet extraordinaire des chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale et vise à réaffirmer l’engagement de la Banque mondiale dans la zone afin d’accompagner les gouvernements à mettre en œuvre les réformes et les investissements nécessaires pour une reprise verte, résiliente et inclusive.

Booster la stratégie régionale

Le séjour du vice-président de la BM s’étendra à d’autres pays d’Afrique centrale et de l’ouest intervient après la finalisation par la Banque mondiale de la stratégie régionale couvrant les 22 pays concernés. Une stratégie adossée sur quatre principaux piliers visant l’établissement dun nouveau contrat social entre les citoyens et l’État, l’accent sur l’accroissement de la qualité de l’emploi, le renforcement du capital humain et l’amélioration de la résilience climatique., vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’ouest et centrale a annoncé la signature de quatre conventions de financement dun montant global de 426,3 milliards de FCFA, environ 766 millions de dollars. Ce financement viendra s’ajouter aux 927 milliards de FCFA (1,664 milliard de dollars) qui constituaient le portefeuille total de ses interventions et portera à 19 le nombre de projets actifs dans le pays. Selon Brettons Woods, cette visite du responsable pour l’Afrique de l’ouest et du centre « fait suite au sommet extraordinaire des chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale et vise à réaffirmer l’engagement de la Banque mondiale dans la zone afin d’accompagner les gouvernements à mettre en œuvre les réformes et les investissements nécessaires pour une reprise verte, résiliente et inclusive ».

Extension et appropriation des spécificités continentales

Au demeurant, le séjour du vice-président de la BM s’étendra à d’autres pays d’Afrique centrale et de l’ouest intervient après la finalisation par la Banque mondiale de la stratégie régionale couvrant les 22 pays concernés. Une stratégie adossée sur quatre principaux piliers visant l’établissement dun nouveau contrat social entre les citoyens et l’État, l’accent sur l’accroissement de la qualité de l’emploi, le renforcement du capital humain et l’amélioration de la résilience climatique. Des objectifs qui, étendus à tout le continent africain devraient en faire le pôle par excellence de promotion dune culture verte, entendue comme l’unique recours pour asseoir effectivement la mise en œuvre des réformes et les investissements nécessaires pour une reprise verte, résiliente et inclusive souhaitées par la Banque Mondiale. Autant dire, un accompagnement ciblé et surtout adossé sur le renforcement de la proximité de ladite institution d’avec ses partenaires en jouant le rôle de tremplin par excellence pour l’appropriation des exigences de la nouvelle donne. Aussi peut-on comprendre que l’occasion de sa visite de travail au Cameroun, sieur Ousmane Diagana, ait diversifié es contacts aussi bien avec les autorités administratives que les élus locaux à l’instar du Maire de la Ville de Douala avec qui il a eu une audience hier en l’hôtel de Ville de Bonanjo à 12h30.

Grace Engome

Related posts

Grâce à l’application Cosmos, nous avons recouvrés d’importantes recettes douanières pour le trésor public.

Editorial

Moulongo Oscar : Un mécène au service de la nation

Editorial

Vins et Spiritueux : Le champagne Odette Liyeplimal fait son entrée dans les caves camerounaises

Editorial

Laissez un commentaire